MOREAU-TASSAERT Marie-Edmée (1736-1791), AUTOPORTRAIT DE L'ARTISTE ET DE SON MARI LE SCULPTEUR Jacques Pierre Antoine TASSAERT, 1775

TECHNIQUE: Aquarelle et gouache sur ivoire, protégée sous un verre convexe.

ARTISTE: Mme MOREAU-TASSAERT Marie-Edmée (attrib.)

SIGNÉ:

CADRE : Cadres en métal doré

DIMENSION PORTRAIT: 8x5cm

DIMENSION CADRE : 9x6cm

DESCRIPTION :

Paire de portraits montrant un sculpteur, en veste rouge, un portemine à la main, posant devant une statuette. En pendant, un portrait de dame, jouant de la guitare, vers 1775.

On peut reconnaître dans la statuette en arrière-plan, la célèbre Vénus de Jean-Pierre Antoine Tassaert (1727-1788). L'oeuvre, à l'état d'ébauche, en terre cuite sur un tissu et les croquis à la sanguine, indiquent clairement un processus créateur. Cette statue, oeuvre majeure de l'artiste, avait bien été crée à Paris avant le départ du couple pour la cour de Frédéric II, en juin 1775.

 On peut donc en déduire que nous sommes bien en présence d'un portrait du célèbre sculpteur et de son épouse. 

En effet, Jean-Pierre Antoine Tassaert avait épousé en 1758, à Paris, la peintre en miniature Marie-Edmée Moreau (1736-1791). Cette dernière est référencée comme miniaturiste à Paris à cette époque, sous le nom de Mlle Moreau active entre 1768 et 1782 , elle exposa au salon de 1768,1769 et 1770 .

Les dates coïncideraient donc avec cette paire de miniatures, peintes après leur mariage (1758) et avant que le couple ne quitte la France, en 1775, pour Berlin.

 L'âge des modèles coïncide également (48 et 39 ans) en 1775.

Si c'est bien Tassaert, on ne peut douter alors qu'il ait choisi sa femme pour les portraiturer et la qualité des œuvres justifie la présence répétée de cette artiste aux Salons. 

La miniaturiste, dans cet autoportrait, ne fait pas référence à son art, mais tient une guitare. En toute logique, Mme Tassaert, qui conserva son nom de jeune fille (Mlle Moreau) comme nom d'artiste, ne pouvait se représenter à son art à côté de son époux, lui-même au sien. En effet, pour le public de l'époque, il eut paru incongru de placer sur un pied d'égalité la sculpture et la miniature. Il était donc logique qu'elle s'efface, par discrétion, devant un époux aussi célèbre que l'était Tassaert à l'époque.

L'oeuvre de cette miniaturiste ayant entièrement disparu, la découverte un jour, d'une miniature signée de sa main, sera nécessaire pour confirmer cette attribution. Néanmoins, l'ensemble de ces indices ne laisse que peu de doute autour de cette découverte.

 Jean-Pierre Antoine Tassaert travailla plus de 30 ans à Paris, membre de l'Académie Royale, il fut le sculpteur attitré du Comte de Provence.

Il fut ensuite à Berlin ou lui fut offert le titre de directeur de l'Académie Royale de Sculpture, puis devint le  sculpteur attitré du roi.

Pour plus de détails : https://en.wikipedia.org/wiki/Jean-Pierre-Antoine_Tassaert

 


CONDITION: Très bon état . Fêle réparé par la Dr. Bernd Pappe, dans le portrait de Mme Tassaert.

BIBLIOGRAPHIE: N. Lemoine Bouchard, Melle Moreau page 390

PRIX: 5700€