STROELY Peter Edouard (1768-1826). PORTRAIT DU COMTE DE PROVENCE, FUTUR Louis XVIII, ROI DE FRANCE (1755-1824).

TECHNIQUE: Aquarelle et gouache sur ivoire, protégée sous un verre convexe.

ARTISTE: STROELY / STROEHLING Peter Edouard

SIGNÉ:

CADRE : Cadre en bronze doré finement ciselé à décor de frise de fleurs rehaussée d'argent

DIMENSION PORTRAIT: 7,5x5,5cm

DIMENSION CADRE : 11x7,5cm

DESCRIPTION :

Importante miniature par  Peter Edouard Stroëly, issue du célèbre ensemble de portraits de la famille royale, peint à la fin du XVIIIe siècle, et appartenant au frère de lait de la reine Marie-Antoinette : le Chevalier Joseph Weber.

Cet ensemble de cinq miniatures, reproduit page 995 du dictionnaire des miniaturistes par Blattel, était composé de miniatures de différentes tailles, toutes peintes par Stroëly, à diffférentes périodes de la fin du XVIIIe siècle. D'après le chevalier Weber, ces miniatures furent un présent qui lui fût fait par la reine Marie-Antoinette elle-même. Ces miniatures furent regroupées dans un cadre de galuchat vert, armorier et précisant, gravé sur une plaque d'argent, l'origine de ce dont si prestigieux .

Le Chevalier était si fier de ses miniatures qu'il les fit graver par Schiavonetti et reproduire en 1804 et 1806 en frontispice de ses mémoires.

Le cadre regroupait en haut à gauche le portrait de la reine Marie-Antoinette, en haut à droite celui de Mme Elisabeth. En bas à gauche était le portrait de Mme Royale, à droite celui du Dauphin. Au centre se trouvait la miniature présentée ici. Elle nous montre un portrait inhabituel du Comte de Provence, encore jeune, mais déjà paré des attributs royaux qu'il ne portera que bien plus tard, en 1815, sous la restauration avec le titre de Louis XVIII.

Notre miniature a donc été peinte après l'assassinat de Louis XVI (21 Janvier 1793) et avant la gravure de 1806, date de la parution en Angleterre du second tome des mémoires de Weber où elle apparaît. On peut penser qu'elle vint remplacer, au centre de la composition, un portrait du roi Louis XVI peint par Joseph Boze. En effet, l'agrandissement de la miniature en partie basse montre  bien qu'on a voulu l'adapter au cadre central déja existant où se trouvait forcément un portrait de Louis XVI. Pourquoi par Boze ? L'étude de l'ensemble des gravures des deux tomes des mémoires de Weber nous présente l'ensemble des membres de la famille royale par différents peintres. Beaucoup sont gravées d'aprés Stroëlly (Edward Stroehling pinxit- L. Schiavonetti sculp.) tels Marie-Antoinette, Madame Royale, Le Dauphin, Mme Elisabeth, le Comte de Provence... mais Louis XVI y était gravé d'après une miniature de Boze. C'est cette grande miniature par Boze qui devait être présente dans ce cadre central, et qui fût  (pour quelle raison ?) remplacée  plus tard par ce portrait du comte de Provence par Stoëlly.

Ces célèbres miniatures furent citées dans tous leurs ouvrages par Léo Schidlof, H. Blattel ou N. Lemoine Bouchard. Ce grand miniaturiste, si prisé de la cour de Russie, déploie ici dans le portrait de ce jeune souverain, tout son talent, liant l'extrême délicatesse de sa touche à un camaïeu de teintes subtiles donnant cet aspect éthéré si caractéristique à ses oeuvres.

Cet ensemble (sans doute trop difficile à vendre dans son intégralité) fut, hélas, démonté à la fin du XXe siècle et les miniatures furent vendues séparément. 

De retour en France, c'est donc la miniature centrale de cette composition qui est présentée ici.

Provenance :

-Chevalier Weber

-Collection du Dr. Gustav Fall, Vienne.

 


CONDITION: Excellent état d'origine. Agrandissement en partie basse. nettoyée par le Dr. Bernd Pappe.

BIBLIOGRAPHIE: Bénézit, Lespinasse, Blattel, Schidlof, Darmon, Foster, Thème et Becker, Lemoine Bouchard

PRIX: 12000€